Challenges à Hollywood (partie 2)

nerve moto

La semaine dernière, nous t’avons proposé un premier aperçu du défi sur petit et grand écran. On parlait de séduction, d’amour, et de réveiller le Barney qui est en toi.

Dans cette deuxième partie, on sort du registre de la comédie, et on passe un peu au thriller. On explore un autre registre : disons, le côté sombre du défi. Parfois, le défi peut être poussé à l’extrême, et devenir source de dangers et de dérapages en tous genres.

C’est le thème de Nerve, ce film américain sorti en 2016 et qui nous montre comment les challenges peuvent nous amener à nous dépasser, à nous rendre plus confiants, mais aussi comment il peut s’avérer destructeur et mettre des vies en danger, quand il est mal utilisé ou au service de mauvaises intentions.

 

nerve-619-386

Dans le jeu en ligne où les participants sont « voyeurs » ou « joueurs », le but est de gagner de l’argent et d’obtenir toujours plus de notoriété, de fans, pour arriver en finale. C’est un réseau social du défi version télé-réalité, en quelque sorte. Et la télé-réalité n’est pas toujours de bon goût !

Au fil des défis qui lui sont lancés, l’héroïne (Vee) apprend à surmonter ses peurs :

  • embrasser un inconnu pendant 5 secondes,
  • essayer une robe haute couture (d’une valeur de 4000$) dans une boutique de luxe,
  • sortir de la boutique sans pouvoir remettre ses vêtements,
  • rouler à 100km en moto, en plein cœur de New York, avec un conducteur qui a les yeux bandés…

En moins de quelques heures, elle devient accro et commence à franchir des lignes jaunes, voire rouges orangées.

 

nerve dress suit

Les défis soudent les personnages, puisqu’ils font partie d’une même communauté, mais ils les divisent aussi, en les mettant en compétition. Vee et un autre joueur, Ian, ont la « chance » que les défis qui leur sont lancés visent à les rapprocher. Par contre le jeu peut très bien mettre à mal des relations de longue date, comme celle entre Vee et son amie Syd, obsédée par la notoriété qu’elle peut gagner dans le jeu.

Inconscients, téméraires, parfois sportifs aguerris, les joueurs de Nerve semblent avoir oublié leurs scrupules, mais heureusement pas leur instinct de survie…

Je ne veux pas te spoiler la fin du film, mais quelque part la beauté du scénario est là – c’est quand les personnages abandonnent leurs défis et décident de fixer leurs propres règles du jeu qu’ils retrouvent leurs valeurs et se dépassent réellement.

Vee est au début celle qui semble la plus accro au défi, allant jusqu’à humilier sa meilleure amie pour parvenir en finale, puis son personnage évolue et c’est aussi celle qui les sauvera tous par son plan brillant.

 

Nerve, un modèle pour BraveUp ?

Quand on a lancé l’application, on nous a parfois demandé si on s’était inspirés de Nerve 😉 Evidemment, ce film nous a encouragés à développer notre projet, parce que le défi est dans l’air du temps. Ca nous a plutôt confortés dans notre idée (qu’on avait commencé à mettre en application en janvier 2016). En revanche, nous tenons à créer un réseau social du défi au service de la société et de l’environnement, et c’est ce qui nous différencie du jeu dans le film.

Chez BraveUp, les joueurs ont le choix de leurs défis et il n’y a pas de serveur machiavélique qui les menace de vider leur compte en banque !

Et au-delà de ça, nous croyons que le défi peut contribuer au bien commun. C’est un moyen fun pour se motiver à réaliser des choses extraordinaires, ou tout simplement des petites choses qui améliorent nos vies et nous rendent fiers.

 

Alors, es-tu un Braver dans l’âme ?

Veux-tu faire partie d’une communauté de joueurs et te challenger avec nous ?

 

Facebook : https://www.facebook.com/wearebraveup/

Instagram : https://www.instagram.com/wearebraveup/

Twitter : https://twitter.com/wearebraveup

Snapchat : wearebraveup

Ou avec le hashtag #wearebraveup

0 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *